De la conception des centrales à leur exploitation, tout est mis en œuvre pour garantir une sécurité maximale. Même si il est peu probable, le risque d’un accident nucléaire doit être pris en compte. La prise d’iode stable (iodure de potassium), associée à la mise à l’abri, est un moyen de protéger efficacement la thyroïde contre les effets des rejets d’iode radioactif qui pourraient intervenir en cas d’accident nucléaire.

L’iode est un oligo-élément naturel indispensable au bon fonctionnement de la thyroïde. On trouve de l’iode dit stable dans l’eau et les aliments que nous consommons. Les comprimés d’iode stable sont fabriqués avec de l’iode tout à fait comparable à celui qui se trouve dans la nature. L’iode stable vient se fixer sur la thyroïde et participe à la sécrétion d’hormones. Combien de comprimés dois-je prendre ? La thyroïde, une glande essentielle dans la sécrétion des hormones A quel moment prendre les comprimés d’iode ? En revanche, l’iode qui pourrait être rejeté en cas d’accident nucléaire provient d’une réaction physique qui a lieu à l’intérieur de réacteur. Il s’agit d’iode radioactif.

L’ingestion de comprimés d’iode est une protection efficace de la thyroïde. En cas d’accident nucléaire, l’iode radioactif respiré ou inhalé se fixe sur la thyroïde et peut augmenter le risque de cancer de cet organe, surtout chez les enfants. Avaler un comprimé d’iode stable permet d’éviter cette fixation. En effet, l’iode stable se fixe en premier sur la glande.

Les 6 réflexes pour bien agir, brochure
 

Les adresses utiles dans un rayons de 10km autour de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine 

Nogent-sur-Seine (10400)

  • Pharmacie Gateau-Godfrind - 16, avenue Pasteur
  • Pharmacie Nogentaise - 22, grande rue Saint-Laurent

Pont-sur-Seine (10400)

  • Pharmacie Javaux - 14, Grande Rue

Villenauxe-La-Grande (10370)

  • Pharmacie Saint-Pierre - 26, place Georges Clémenceau

Sourdun (77171)

  • Pharmacie Charlet-Potellet - 22 bis, rue Paris